Rechercher

Pourquoi encourager l'autonomie de votre enfant ?


Depuis sa conception, l'enfant s'élance sur le chemin de la vie, avec pour objectif : grandir.

Totalement dépendant de sa mère pendant la grossesse, les "séparations" vont se succéder et s'accompagner de nouvelles acquisitions qui vont le rendre de plus en plus autonome.

Il va apprendre à se nourrir seul, à marcher seul, à être propre, etc...

Autonomiser l'enfant, c'est l'aider à grandir.

Alors comment l'aider à développer son autonomie ?

Que faire lorsqu'il ne veut pas " faire seul " ?

L'autonomie est un MOTEUR ESSENTIEL dans le développement de l'enfant.

.Elle le valorise et renforce sa confiance en soi.

.Elle lui donne envie d'apprendre à nouveau.

L'enfant se rend compte qu'il parvient à monter seul en haut du toboggan ; cela va lui donner envie de monter seul les escaliers !

.Elle lui permet de prendre conscience de son pouvoir sur son environnement, sur les objets et sur les autres. Il se rend compte qu'il est actif et pas uniquement exécutant. Il accroît sa capacité d'initiative.

.Elle cultive sa persévérance.

L'enfant qui apprend à marcher, va tomber, retomber, puis y arriver.

Il apprend ainsi que la persévérance mène à la performance.

.Elle répond aux besoins naturels de l'enfant.

" Non ! Tout seul ! "

L'enfant nous dit lorsqu'il est prêt à apprendre. Il est important d'être attentif à ses demandes.

Lorsqu'un enfant souhaite faire ses lacets tout seul, lorsqu'il dit qu'il ne veut plus mettre de couche, ou bien lorsqu'il veut tenir sa cuillère tout seul, il faut le soutenir dans son élan.

Si ce désir d'apprendre est freiné, des colères de frustration vont se manifester. Il sera plus difficile d'acquérir ces compétences plus tard, car son désir et sa confiance seront moindres.

Comment aider l'enfant à gagner en autonomie ?

Les parents sont souvent tentés de " faire à la place " de l'enfant pour de multiples raisons :

- pour aller plus vite ; lui mettre son manteau, lui faire ses lacets...

- pour qu'il ne fasse pas d'erreur, qu'il n'oublie rien ; lui préparer son cartable...

- pour éviter la casse ; lui servir de l'eau...

Devenir autonome nécessite des essais et des échecs (voir article) ; c'est grâce à eux qu'elle s'acquiert.

1. Cela nécessite donc de prendre du temps, d'accepter les erreurs, et de ne pas surprotéger son enfant.

2. Soutenir, encourager, et accompagner l'enfant.

Il a besoin de sentir que vous pensez qu'il est capable pour se sentir lui même capable.

Montrez lui comment faire, et répétez la démonstration, en acceptant qu'il ait une autre méthode. Soulignez ses réussites.

3. Proposer des activités adaptées à son âge.

Si vos attentes sont trop élevées cela risque de le décourager.

4. Ne pas lui transmettre de craintes inutiles.

Il est important de sécuriser suffisamment l'activité pour le laisser évoluer seul. S'il sent que vous craignez qu'il se fasse mal, il perdra confiance en lui.

5. Lui donner des responsabilités.

Aller chercher le courrier tout seul, acheter une baguette seul, passer l'aspirateur...

L'enfant adore ce genre de responsabilité, il se sent valorisé, et cela l'incite à avoir des initiatives.

6. Lui apprendre à trouver une solution tout seul.

" Il m'a pris mon jouet ", " Il m'a tapé ¨, " Mon stylo n'a plus d'encre " , " Ils nous embêtent " ...

Au lieu de répondre tout de suite à sa demande, encouragez le à solutionner son problème lui même.

" Comment pourrais-tu résoudre ton problème ? "

" Je suis sûre que vous pouvez trouver une solution ensemble "

Vous serez surpris par leur imagination et ils gagneront en autonomie.

7. Avoir confiance.

Faites lui confiance, il aura confiance en lui, il pourra apprendre, et sera plus autonome.

Et quand l'enfant ne veut pas faire seul ?

" Il ne veut pas s'habiller tout seul, il ne veut pas monter à l'étage tout seul, il ne veut pas faire ses lacets tout seul, il ne veut pas jouer seul "...

Plusieurs raisons peuvent freiner l'enfant à être autonome et il est important de les identifier.

.Il peut avoir besoin d'une attention particulière de l'adulte pendant une période donnée. Il cherchera tous les prétextes pour se faire aider ou pour que l'adulte fasse à sa place pour être avec lui.

.Il peut manquer de confiance en lui et anticiper l'échec avant même d'avoir essayer. Cela n'est pas motivant.

.L'anxiété est également un frein à l'autonomie.

.Ce n'est peut être tout simplement pas le bon moment. Lui apprendre à faire ses lacets à la va vite, deux minutes avant de partir à l'école, n'est pas motivant.

.L'enfant doit aussi trouver du plaisir à apprendre pour devenir autonome. S'habiller tout seul peut être ennuyeux, mais peut aussi être très ludique. Disposer les habits au sol pour constituer une silhouette avant de s'habiller soi même, peut être plus motivant.

.Si le refus de faire seul se prolonge et s'étend à divers domaines d'apprentissage, il peut être un message que l'enfant adresse à son entourage. Il exprime peut être un mal être qu'il convient de comprendre. Il peut être bénéfique de se faire aider par un psychologue pour enfant.

La confiance en soi est essentielle pour apprendre et devenir autonome.

Le soutien de l'adulte joue un rôle capital dans son acquisition.

Encouragez le !

#autonomieenfant #confianceensoienfant #anxiétéenfant #troubleenfant #comportementenfant #developpementenfant #educationenfant #parents #apprentissageenfant

105 vues