Rechercher

Comment accompagner vos enfants pendant le confinement.

" Comment on va l'arrêter ce virus ? Et toi papa, tu as peur ? Et comment on va faire si le virus continue ? Est-ce qu'on va trouver un vaccin ? Quand est-ce qu'on va retourner à l'école ? "


Les questions des enfants au sujet du Covid-19 ne manquent pas. Ou pas ! Certains disent aisément leurs questionnements, d'autres au contraire les taisent.

Vous vous demandez comment accompagner au mieux vos enfants pendant cette période inédite de confinement ? Voici quelques pistes.





Bien souvent les parents ont l'impression que leurs enfants ne se rendent pas compte de la situation, qu'ils sont trop petits pour comprendre, qu'ils ne se sentent pas concernés etc...

Or les enfants comprennent et ressentent tant de choses ! Seulement, ils le disent plus volontiers à travers leurs comportements qu'avec leurs mots.



1- Il est essentiel de rester attentif aux changements de comportement de votre enfant.


Agressivité, appétit modifié, sommeil perturbé, irritabilité, pleurs fréquents, attitude régressive...

Les enfants ont tendance à intérioriser leur souffrance et à l'exprimer par leur comportement. Soyez donc attentifs.



2- N'attendez pas qu'ils demandent de l'aide, allez vers eux.


Il est important d'initier l'échange, de leur proposer d'exprimer ce qu'ils ressentent pendant ce confinement. Proposez des questions ouvertes pour ne pas induire vos propres ressentis.

" Que penses-tu du confinement ? Comment te sens-tu à la maison ? Quel est ton avis sur la situation ? Quelles questions aimerais-tu me poser ? Que penses-tu de l'école à la maison ? "



Soyez créatifs pour qu'ils aient à leur disposition divers supports d'expression. Voici des exemples :

-Dessiner le confinement (version avant / après afin de voir comment ils se projettent) .

-Jeux de figurines, de marionnettes, jeux de rôles qui mettent en scène son quotidien...

-Ecrire une histoire pour raconter le confinement.

-Dessiner une BD.

-Créer un livre de famille où chacun raconte son vécu du confinement.

-Inventer une chanson sur le virus.




3- Ne pas créer d'inquiétude lorsqu'il n'y en a pas.


Attention de ne pas créer de traumatisme lorsqu'il n'y en a pas ! Montrez vous disponible et ouvert au dialogue, mais sans induire votre propre anxiété.

A trop vouloir rassurer, attention de ne pas créer de l'inquiétude.


Initiez l'échange, mais si votre enfant n'est pas réceptif, n'insistez pas. Il s'en saisira plus tard s'il en a besoin.


Ecoutez-le, il n'a pas besoin de long discours. Il a surtout besoin de dire ce qu'il ressent, de pouvoir poser des questions lorsqu'il en a, et de sentir qu'il est écouté et soutenu.




4- Parlez vrai.


" Parlez vrai ", c'est ne pas masquer la réalité. Les enfants ont besoin de connaître la réalité pour être rassurés. Plus il y a d'incompréhension, plus il y a de confusion, plus il y a d'anxiété. Adaptez-vous simplement à leur niveau de compréhension.


" Parler vrai ", c'est aussi dire que l'adulte ne sait pas toujours tout, mais qu'il fait de son mieux pour trouver des réponses.


Il est important que de ces échanges en ressorte un message de confiance et le sentiment d'être protégé par l'adulte. " Les soignants travaillent dur pour soigner les malades. L'Etat prend des mesures pour te protéger. etc..."




Cela paraît simple, mais si souvent oublié :

parlez avec vos enfants !

N'évitez pas des échanges sous prétexte qu'ils ne comprendraient pas, ou bien parce que vous pourriez être mal à l'aise, ou encore par manque de temps.

Parlez vrai.

La parole évite bien des traumatismes !




Voici des références de BD à lire avec vos enfants :

- Pour les 2-7 ans. " La mini-BD Covibook ", écrit par la psychologue Manuela Molina.

- La BD " Le Coconfinement ", réalisée par les Hôpitaux Universitaires de Marseille, publiée sur leur site.



0 vue